La Compagnie

ORNITHORYNQUE

La compagnie a été créée en juin 2009.
Elle base son travail sur des principes simples mais efficaces :

– Des adaptations d’oeuvres classiques “revisitées”.
– Un nombre réduit de comédien(ne)s sur le plateau.
– Une énergie de jeu à toute épreuve.
– Un contact direct et généreux avec le public.

En exploitation

Nos spectacles

Les amours de Jacques

Jacques et son maître mettent pied à terre.
Après une longue chevauchée, ils prennent un peu de repos et philosophent
sur la notion de destinée, illustrée par le récits des amours, ô combien rocambolesques, de Jacques.

Un Vers de Cid

Jean-Michel Bogdanoff (aucun lien… il est fils unique), en pleine réinsertion professionnelle, tente de faire entendre sa version du CID.

Grâce à l’intervention salvatrice de Mademoiselle Guillaud, une conseillère principale d’éducation, fan d’Iron Maiden, ils interpréteront, avec brio et à deux voix, cette tragédie mythique.

Comme un Roman

Adapté de l’essai de Daniel Pennac, ce spectacle évoque les mystères de la lecture, de son apprentissage jusqu’à sa redécouverte.
Il fait se croiser bon nombre de personnages dont les parents, l’ado, le prof… et invite les spectateurs à retrouver le chemin du plaisir de lire.

L’Éventreur

La résolution de l’affaire Jack l’éventreur est un « jeu d’enfant ». Après avoir fait le compte des victimes et l’historique des suspects, C. Marmaduke Perthwee vous fera traverser le miroir et vous contera le résultat étonnant de son enquête.
Attention certains pourraient en perdre leur innocence…
Ou bien, miraculeusement, la retrouver.

Les 3 Fourbes Rient de Scapin

350 ans après la première, au Théâtre du Palais Royal,
des Fourberies de Scapin, les ornithorynques reviennent,
afin de donner leur version des faits.
Pour réaliser cet exploit, ils ont plus d’1 tour dans leur sac… 3, en l’occurrence !

Confessions à Ferney

Voltaire reçoit ses admirateurs dans sa “petite cabane” de Ferney, à la frontière suisse.
Il souhaite discourir sur les grand thèmes de son oeuvre “Candide”.
Mais Rousseau s’est glissé dans la salle…
Avec passion, il va défendre ses convictions.
Pourtant, la raison profonde de sa présence est liée à la récente publication d’un pamphlet anonyme, calomniateur à son endroit, dont il espère, ici, découvrir le véritable auteur…

La Dispute

Un Conteur transporte les spectateurs au “commencement des temps”.
Deux couples vont, sous leurs yeux, se rencontrer, s’aimer, se trahir.
A qui la Faute ?
Qui fut, le premier, le responsable de l’inconstance en amour ?
L’homme ou la femme ?

Duo pour Dom Juan

Jean-Baptiste, metteur en scène abandonné par 11 de ses 13 comédiens, décide,
malgré tout, d’assurer la représentation du “Festin de pierre”.
Pour cela, il louera (très cher !) les services de Charles, son comédien principal.
La puissance du texte de Molière les transcendera, le temps de la représentation.

Car Madame est bonne

Mises en abymes multiples, lors d’une répétition publique, autour de la première pièce de Jean Genet.
Deux comédiennes et leur metteur en scène, avec une seule question sur les lèvres :
Qui va bien pouvoir jouer MADAME ?!

Le Mauvais passant

Un comédien accueille le public et introduit le spectacle en donnant de funèbres raisons à cette adaptation théâtrale.
Il incarnera, par la suite, différents personnages, rencontrés dans trois nouvelles éditées dans les journaux de l’époque :
Le breton grivois, Georges Kervelen, de “La Patronne”,

le dandy cynique, Joseph de Bardon, des “Tombales”
et le fou nécrophile de “La Chevelure”.
Trois personnalités complètement différentes.
Trois facettes d’un même auteur :
Guy de Maupassant.

Cyrano 1897

Le 26 décembre 1897, avant-veille de la première de Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand reçoit l’ensemble de ses amis pour leur présenter sa nouvelle pièce, afin de se préparer au désastre prévisible de ce « four » historique…
Rosemonde Gérard, sa femme et Constant Coquelin, son comédien principal, sont dans la salle.
Auront-ils assez de nez,
pour prévoir le destin formidable de ce monument théâtral ? …

Le Chandelier

3 comédiens (Sandrine, Georges et Alfred) vous présentent cette pièce méconnue d’Alfred de Musset.
Voulant chacun tirer la couverture à soi, ils vont rivaliser d’adresse, d’intrigues, d’amour, de passions, de romantisme… Et de chansons, pour arriver à leur fin.
L’ultime confrontation du romantisme littéraire du XIXème siècle avec celui, plus musical des scopitones des années 70 !

Le Roi Lear

Pour cause de non paiement des charges salariales, un directeur de compagnie se voit se voit obliger de présenter, seul, sa version du Roi Lear.
Sa soeur, présente dans la salle, l’aidera… Bien malgré elle !
Entre eux, la tempête gronde et les chapeaux volent bas.
Ils en attraperont, au passage, quelques uns et se sauveront ensemble de ce naufrage shakespearien.

À la manière de

Le Docteur Philippe Hubert Gillard Pomporot Folnet de Roinsec vous présente
sa conférence sur le théâtre, en France, du XVIIème siècle à nos jours.
Mais il n’est pas venu seul… Malheureusement !…
Il est venu accompagné de deux collègues facetieux et d’une dizaine de “pastiches”.
Ces trois presonnages aborderont ainsi les oeuvres de Molière, Racine, Rousseau, Hugo, Musset, Feydeau, Sartre et Samuel Beckett…
Bon voyage !!!

Ruy Blas, grotesque et sublime

Hugh, un adaptateur, en pleine crise de création, pousse un comédien, Victor, à traverser violemment le “quatrième mur” afin de se confronter au public, et présenter sa vison de ce monument théâtral et romantique.
Ils seront rejoints par une comédienne, Adèle, appelée en renfort, afin de compléter cette distribution improbable.

Ça n’est pas un drame… C’est une tragédie

Un homme seul, des tarots divinatoires en main, raconte le prologue d’une pièce, dont il ne possède que les accessoires.
Pour réussir son “tour” (jouer la tragédie d’Antigone), Il va choisir son assistante dans la salle.
Tout d’abord rétive, puis hésitante et enfin flamboyante, cette dernière va l’accompagner jusqu’à la fin “tragique” du mythe.

LA CIE

Ornithorynque

“Animal improbable
et pourtant bien vivant !”

Winston Churchill, Londres, Août 1944.

L’équipe artistique

Équipe administrative

Président : Jérôme DAMBLANT
Trésorier : Pascal CHERON

Le siège social de la Compagnie est
situé au 22 rue André Bru à Villejuif (94)

L’ornithorynque

“L’existence de cet être prouve que Dieu,
s’il existe, a le sens de l’humour”

Voltaire, à Paris (sur son lit de mort),
le 30 mai 1778.