L'ÉVENTREUR

D’après une nouvelle de Pierre DUBOIS
tirée des « CONTES DE CRIMES »
ed° Hoëbeke

Equipe artistique

Adaptation : François LIS

Mise en scène : Stéphanie WURTZ

Costumes : Aline GOBERT

Musiques : Vincent GAILLARD

AVEC

Delphine GUILLAUD
Lily, Polly, Fairy Fay, Long Liz, Catherine Eddowes.

Vincent GAILLARD
Le pianiste, Crossen, Dr Phillips, John Pizer, Louis Diemschutz, Ackroyd.

François LIS
Marmaduke Perthwee.

Ce spectacle ne fait pas partie du catalogue des représentations destinées aux lycées.

Le spectacle

Durée du spectacle 60 minutes Décor Un piano, un bureau, une bibliothèque emplie de secrets… Type des costumes Historiques et évolutifs. Genre Résolution du plus grand mystère meurtrier du XIXème siècle.

Le texte de l’adaptation est disponible sur simple demande.
N’hésitez pas à NOUS CONTACTER.

La pièce en quelques mots

La résolution de l’affaire Jack l’éventreur est un « jeu d’enfant ». Après avoir fait le compte des victimes et l’historique des suspects, C. Marmaduke Perthwee vous fera traverser le miroir et vous contera le résultat étonnant de son enquête. Attention certains pourraient en perdre leur innocence… Ou bien, miraculeusement, la retrouver.

Extrait

Marmaduke : Tant de suspects plausibles et pas la trace d’une certitude… Quel dommage !… D’autant que d’autres cadavres fleurissent déjà, à l’ombre des ruelles crasseuses… Lily : C’est horrible, hein ?!… Ca va l’être plus encore ! … Ackroyd : Mais rendez-vous compte, Marmaduke ! Ces deux derniers meurtres, c’est à n’y rien comprendre. Deux femmes assaillies dans un périmètre pas plus grand qu’un mouchoir de poche, grouillant de noctambules, sillonné en tous sens non seulement par des pelotons d’agents mais aussi par les patrouilles du comité de vigilance de Monsieur Lusk ! Il tue ici et, à peine une demi-heure plus tard, il tue là, sans être remarqué ! A croire qu’il se déplace par les toits. A moins qu’il ne sache voler ! Marmaduke : Bien, Ackroyd. Continuez. … Lily : Il a recommencé ! Il a recommencé, et, cette fois, c’est vraiment monstrueux ! Ackroyd : Il a volé le cœur ! Mon Dieu, Perthwee, il a volé le cœur ! Vous devez le neutraliser avant qu’il ne recommence. Marmaduke : Peut-être va-t-il s’arrêter là… Ackroyd : Il ne trouvera rien dans ce cœur, vous le savez très bien. Sa quête est loin d’être close. Vous seul savez où le trouver… Lily : « Le deuxième à droite, et puis droit devant jusqu’au matin… »

Le texte de l’adaptation est disponible sur simple demande.
N’hésitez pas à NOUS CONTACTER.

Photographies

Quelques images prises lors des répétitions.

Crédit photos : Cécile LE COUVIOUR

Crédit photos : Emilie BROUCHON

Quelques images prises lors des représentations, au théâtre Essaïon-Paris.

Crédit photos : Cécile LE COUVIOUR